On sale

Days
Hours
Minutes
Seconds
Sale!
Share this product
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on google
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

Fenouil (semence) 10g

5/5

2

Coliques infantiles. Un essai clinique mené auprès de nourrissons a montré qu’une infusion comprenant du fenouil, de la camomille, de la verveine, de la réglisse et de la mélisse était efficace pour soulager les coliques infantiles1. Des résultats similaires ont été obtenus en utilisant une préparation commerciale à base de camomille, de fenouil et de mélisse (ColiMil®)3. De plus, des experts en médecine familiale soulignent que la dicyclomine, le médicament prescrit habituellement, n’est pas sans danger pour la santé4. Ils mentionnent toutefois que la quantité requise de ces préparations à base de plantes pourrait en limiter l’utilité.

Les bienfaits spécifiques du fenouil ont été relevés dans un essai clinique publié en 20032. Une émulsion contenant de l’huile essentielle extraite des graines de la plante a alors permis de soulager la colique de 65 % des nourrissons traités, contre 24 % pour le placebo, sans qu’aucun effet indésirable n’ait été noté.

Usage reconnu Troubles digestifs et inflammation des voies respiratoires. La Commission E et l’ESCOP ont reconnu l’usage des graines et de l’huile essentielle pour traiter les troubles digestifs (dyspepsie) et l’inflammation des voies respiratoires. L’usage empirique et les connaissances sur ses principaux constituants permettent de confirmer que le fenouil exerce des effets pharmacologiques reliés à ses usages traditionnels : action carminative (qui favorise l’expulsion des gaz intestinaux) stimulante de la motilité intestinale et spasmolytique (qui supprime les spasmes), antimicrobienne et expectorante (qui favorise l’expulsion des sécrétions dans les voies respiratoires).

Troubles digestifs (dyspepsie). Outre les essais probants déjà cités pour la colique infantile, notons qu’au début des années 1980, des chercheurs bulgares ont obtenu des résultats similaires. Leur essai préliminaire avait porté sur 24 patients souffrant de colique chronique non spécifique. Ils avaient été traités avec une préparation traditionnelle renfermant du pissenlit, du millepertuis, de la mélisse, du souci et du fenouil5.

D’autre part, 2 études cliniques, réalisée l’une aux États-Unis14 et l’autre au Brésil15, ont montré les effets bénéfiques de préparations de plantes contenant du fenouil, chez des patients souffrant de constipation chronique. Il est à noter que fenouil ne représentait qu’un ingrédient secondaire, ajouté pour atténuer les crampes abdominales induites par les plantes laxatives.

Inflammation des voies respiratoires. L’usage reconnu du fenouil pour traiter les inflammations des voies respiratoires s’explique possiblement par les vertus antimicrobiennes de la plante observées lors d’essais in vitro6,7.

Usage traditionnel Action oestrogénique. Le fenouil est utilisé traditionnellement pour traiter les flatulences, le manque d’appétit, la dysménorrhée, l’aménorrhée, l’hirsutisme et pour stimuler la lactation. Ces usages s’expliqueraient entre autres par l’action du fenouil sur les oestrogènes8, qui été confirmée par des études en laboratoire9.

Sur le plan clinique, l’huile essentielle appliquée sous forme de crème s’est montrée efficace pour traiter l’hirsutisme10. Par ailleurs, le fenouil s’est révélé presque aussi efficace que l’acide méfénamique, un médicament de synthèse, dans le traitement des symptômes de la dysménorrhée. La plante augmenterait, en plus, le flot menstruel chez certaines patientes11.

 Précautions

Attention

  • Il est recommandé de ne pas prendre plus de 7 g de graines de fenouil (ou l’équivalent) par jour de façon prolongée (plus de 2 semaines) sans être suivi par un professionnel de la santé. Même chose pour l’huile essentielle, dont l’usage prolongé commande le suivi d’un aromathérapeute compétent.
  • Plusieurs auteurs mettent en garde contre un possible effet photosensibilisant du fenouil. Cette mise en garde concerne essentiellement l’usage topique. En usage interne et aux dosages recommandés ici, il semble que le fenouil ne puisse pas provoquer la photosensibilisation chez l’humain12.

Contre-indications

  • L’huile essentielle est contre-indiquée en cas de grossesse et pour les femmes souffrant ou ayant déjà souffert d’un cancer hormonodépendant. Cette contre-indication est également valable pour les graines de fenouil, dont la dose ne devrait pas dépasser 7 g par jour. Mise à part l’huile essentielle, les dosages mentionnés dans cette fiche n’excèdent pas cette limite et les auteurs de la monographie de l’ESCOP sur le fenouil les considèrent parfaitement sécuritaires en cas de grossesse ou d’allaitement.
  • Quelques rares personnes souffrent d’allergie aux plantes de la famille des apiacées (ou ombellifères). Ces personnes devraient éviter le fenouil tout autant que la carotte, le panais, le céleri, la coriandre, etc.

Effets indésirables

  • Aucun connu.

 Interactions

Avec des plantes ou des suppléments

  • Aucune connue.

Avec des médicaments

  • Au cours d’un essai mené en Chine sur des rats de laboratoire, des chercheurs ont observé que le fenouil pouvait inhiber l’absorption d’un antibiotique, la ciprofloxacine13. Il est par conséquent recommandé de ne pas prendre ces 2 substances en même temps. On prendra, par exemple, le fenouil aux repas et l’antibiotique entre les repas.

9 in stock

Share this product
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on google
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

Description

Coliques infantiles. Un essai clinique mené auprès de nourrissons a montré qu’une infusion comprenant du fenouil, de la camomille, de la verveine, de la réglisse et de la mélisse était efficace pour soulager les coliques infantiles1. Des résultats similaires ont été obtenus en utilisant une préparation commerciale à base de camomille, de fenouil et de mélisse (ColiMil®)3. De plus, des experts en médecine familiale soulignent que la dicyclomine, le médicament prescrit habituellement, n’est pas sans danger pour la santé4. Ils mentionnent toutefois que la quantité requise de ces préparations à base de plantes pourrait en limiter l’utilité.

Les bienfaits spécifiques du fenouil ont été relevés dans un essai clinique publié en 20032. Une émulsion contenant de l’huile essentielle extraite des graines de la plante a alors permis de soulager la colique de 65 % des nourrissons traités, contre 24 % pour le placebo, sans qu’aucun effet indésirable n’ait été noté.

Usage reconnu Troubles digestifs et inflammation des voies respiratoires. La Commission E et l’ESCOP ont reconnu l’usage des graines et de l’huile essentielle pour traiter les troubles digestifs (dyspepsie) et l’inflammation des voies respiratoires. L’usage empirique et les connaissances sur ses principaux constituants permettent de confirmer que le fenouil exerce des effets pharmacologiques reliés à ses usages traditionnels : action carminative (qui favorise l’expulsion des gaz intestinaux) stimulante de la motilité intestinale et spasmolytique (qui supprime les spasmes), antimicrobienne et expectorante (qui favorise l’expulsion des sécrétions dans les voies respiratoires).

Troubles digestifs (dyspepsie). Outre les essais probants déjà cités pour la colique infantile, notons qu’au début des années 1980, des chercheurs bulgares ont obtenu des résultats similaires. Leur essai préliminaire avait porté sur 24 patients souffrant de colique chronique non spécifique. Ils avaient été traités avec une préparation traditionnelle renfermant du pissenlit, du millepertuis, de la mélisse, du souci et du fenouil5.

D’autre part, 2 études cliniques, réalisée l’une aux États-Unis14 et l’autre au Brésil15, ont montré les effets bénéfiques de préparations de plantes contenant du fenouil, chez des patients souffrant de constipation chronique. Il est à noter que fenouil ne représentait qu’un ingrédient secondaire, ajouté pour atténuer les crampes abdominales induites par les plantes laxatives.

Inflammation des voies respiratoires. L’usage reconnu du fenouil pour traiter les inflammations des voies respiratoires s’explique possiblement par les vertus antimicrobiennes de la plante observées lors d’essais in vitro6,7.

Usage traditionnel Action oestrogénique. Le fenouil est utilisé traditionnellement pour traiter les flatulences, le manque d’appétit, la dysménorrhée, l’aménorrhée, l’hirsutisme et pour stimuler la lactation. Ces usages s’expliqueraient entre autres par l’action du fenouil sur les oestrogènes8, qui été confirmée par des études en laboratoire9.

Sur le plan clinique, l’huile essentielle appliquée sous forme de crème s’est montrée efficace pour traiter l’hirsutisme10. Par ailleurs, le fenouil s’est révélé presque aussi efficace que l’acide méfénamique, un médicament de synthèse, dans le traitement des symptômes de la dysménorrhée. La plante augmenterait, en plus, le flot menstruel chez certaines patientes11.

 Précautions

Attention

  • Il est recommandé de ne pas prendre plus de 7 g de graines de fenouil (ou l’équivalent) par jour de façon prolongée (plus de 2 semaines) sans être suivi par un professionnel de la santé. Même chose pour l’huile essentielle, dont l’usage prolongé commande le suivi d’un aromathérapeute compétent.
  • Plusieurs auteurs mettent en garde contre un possible effet photosensibilisant du fenouil. Cette mise en garde concerne essentiellement l’usage topique. En usage interne et aux dosages recommandés ici, il semble que le fenouil ne puisse pas provoquer la photosensibilisation chez l’humain12.

Contre-indications

  • L’huile essentielle est contre-indiquée en cas de grossesse et pour les femmes souffrant ou ayant déjà souffert d’un cancer hormonodépendant. Cette contre-indication est également valable pour les graines de fenouil, dont la dose ne devrait pas dépasser 7 g par jour. Mise à part l’huile essentielle, les dosages mentionnés dans cette fiche n’excèdent pas cette limite et les auteurs de la monographie de l’ESCOP sur le fenouil les considèrent parfaitement sécuritaires en cas de grossesse ou d’allaitement.
  • Quelques rares personnes souffrent d’allergie aux plantes de la famille des apiacées (ou ombellifères). Ces personnes devraient éviter le fenouil tout autant que la carotte, le panais, le céleri, la coriandre, etc.

Effets indésirables

  • Aucun connu.

 Interactions

Avec des plantes ou des suppléments

  • Aucune connue.

Avec des médicaments

  • Au cours d’un essai mené en Chine sur des rats de laboratoire, des chercheurs ont observé que le fenouil pouvait inhiber l’absorption d’un antibiotique, la ciprofloxacine13. Il est par conséquent recommandé de ne pas prendre ces 2 substances en même temps. On prendra, par exemple, le fenouil aux repas et l’antibiotique entre les repas.

Additional information

Weight 15 g

Reviews

There are no reviews yet.

Be the first to review “Fenouil (semence) 10g”

Your email address will not be published. Required fields are marked *